Créer sa boutique de produits bio, partenaires, producteurs et grossistes

Pour tenir un magasin de produits bio, vous devez respecter les règles en vigueur relatives à la vente de produits d’épicerie, notamment : les obligations fiscales et comptables, les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire, la protection du consommateur, l’affichage des prix, l’étiquetage, les règles du commerce, la sécurité des moyens de paiement et les assurances.
Ajouté à cela, vous devez aussi connaître les exigences de l’agriculture biologique, les techniques de production, les labels et les méthodes de contrôle. Puis, vous devez répondre aux besoins des clients qui présentent des intolérances et des pathologies. Ce qui vous oblige donc à collaborer avec des partenaires, des producteurs et des grossistes.


La recherche de fonds et de partenaires

La recherche de fonds et de partenaires est une étape cruciale dans la réalisation de ce genre de projet. Vous devez, en effet, emprunter de l’argent et solliciter les services d’une banque pour financer la création de votre boutique de produits bio (à moins que vous disposiez de ressources personnelles).
Puis, vous pouvez aussi demander des aides auprès de certaines associations ou organismes spécialisés dans la création et développement d’entreprises pour compléter vos emprunts et pour démarrer au mieux votre business.
Notez que ce genre d’aides peut apparaître sous différentes formes : aides à la personne, à l’emploi, à la formation, aux investissements … et il peut s’agit d’une enveloppe ou d’une prise en charge d’une partie des dépenses d’investissement.

La collaboration avec des producteurs bio et des grossistes

Par ailleurs, créer une boutique de produits bio ou de produits régionaux/locaux requiert aussi une collaboration avec des producteurs. Ces derniers vendent généralement leurs produits sur les marchés ou au sein de leurs fermes et ils captent environ 20% du marché. Parfois, il peut aussi s’agir de magasins de producteurs de pays qui sont situés en périphérie des villes et qui sont fondés sur l’initiative de paysans souhaitant créer un circuit de distribution court.
Mais quoi qu’il en soit, il vous est conseillé de vous adresser à un professionnel, tel qu’un groupement d’intérêt public destiné à développer et à promouvoir l’agriculture biologique, pour vous accompagner dans le choix de vos grossistes et producteurs bio et pour ne pas avoir de soucis.
Sinon, vous pouvez aussi vous référer aux critères suivants pour sélectionner vos fournisseurs : le prix, les conditions d’achat et facilités de paiement, les délais de livraison et de dépannage, les services proposées (SAV, assistance technique, outils d’aide à la vente …), la santé financière de l’entreprise, les certifications et le respect des chartes/normes et règles en vigueur.

Leave A Comment