entretien de la vigne

La biodynamie : culture du vin et consignes pour le respect de la nature

La tendance actuelle en matière de vin est certainement la biodynamie et les connaisseurs ne sont pas en reste en ce qui concerne cette nouvelle vague qui est lancé dans l’univers de la viticulture. Alors, si vous vous demandez en quoi consiste le vin biodynamique, voici quelques points à savoir.

Qu’est-ce qu’un vin biodynamique ?

Des cornes de vache remplies de fumier, des orties enterrées pour accroître «l’intelligence du sol» et des dégustations guidées par les planètes font de l’agriculture biodynamique l’une des plus étranges sous-cultures de la viticulture. Malgré cela, des producteurs réputés comme Château Margaux l’expérimentent et Louis Roederer, producteur de Cristal, consacre désormais la moitié de sa production à la biodynamie.

fumier dans corne

De la mystique dans la production du vin biodynamique ?

En termes simples, l’agriculture biodynamique est une philosophie spirituelle de l’agriculture. En lien étroit avec le mouvement organique, le philosophe autrichien Rudolf Steiner a inventé la biodynamie telle que nous la connaissons. Dans une série de conférences en 1924, Steiner décrivit une pratique agricole inspirée de la lune et respectant les «  »forces » » et «  »l’énergie » » de la terre, de sa flore et de sa faune.

La base de la culture de vin biodynamique

Les vignerons biodynamiques s’inspirent des conférences de Steiner et du calendrier de Maria Thun. Le calendrier détaille les phases de lune appropriées pour récolter, tailler, mettre en bouteille et goûter le vin. Cela signifie qu’ils ne participent pas simplement à la pratique biologique consistant à éviter les herbicides chimiques et les engrais, mais vont encore plus loin.
En la combinant avec les ajouts mystiques d’engrais spécialement préparés et de préparations à base d’herbes, on suppose que c’est la véritable expression du terroir de la vigne dans le produit fini. Les mouvements planétaires ont apparemment une influence sur le silicium dans la matière végétale, affectant d’une certaine manière la croissance.
La biodynamie s’étend également à la dégustation du vin. En utilisant le calendrier de Maria Thun, il est possible de déterminer les meilleurs jours pour une dégustation optimale. Partant du principe que le printemps est la meilleure saison pour goûter et apprécier les vins, quand l’automne serait la meilleure saison pour déguster la bière. Le doyen du vin biodynamique moderne est Nicolas Joly, propriétaire de La Coulée de Serrant en Anjou. Cet ancien banquier de Wall Street, est convaincu que la biodynamie est responsable du succès de ses vins.

Leave A Comment